18 oct. 2013

[Fr] 6 suites de mots pour 1 concours ! ¤ [En] 6 series of words for 1 competition


[Fr]


[En]

Et oui, parce que quand on aime écrire et qu'un concours vous tape dans l'oeil, on ne peut que participer.

Le site WeLoveWords organiqe en partenariat avec My Little Book Club un concours : imaginer "la plus petite nouvelle".

La contrainte - en plus de l'originalité de la suite de mots - être d'une longueur entre 10 et 100 mots ou, à peu près, entre 60 et 600 signes espaces compris.
You got it, when one loves to write and a competition strikes one's fancy, one cannot but take part in it.

The WeLoveWords French website, in partnership with My Little Book Club, organizes a competition : to write "the smallest short story".

The obligation - the ownership of the series of words aside - being from a 10 to 100 words or, more or less, from a 60 to 600 characters space included length.

 

Pour quelque'un qui aime le court, pourquoi pas participer ?
Au pire, ce que je risque, c'est de gagner une nuit dans un hôtel parisien en lien avec un grand auteur français, un abonnement de 6 mois MyLittleBox ou rien du tout.

Seulement voilà, au lieu de proposer une ou deux suites de mots, j'en ai proposé six sept  Il paraît que quand on aime on ne compte pas. Je me suis peut-être un peu laissée allez sur ce coup-là...

Si l'envie vous prenait de vouloir lire ces six sept suites de mots,  jetez-y un oeil  et bonne lecture !

For someone who loves the short, why not give it a shot?
At worst, what I'm risking it's to win a night at a Parisian hotel directly linked to a great French writer, a 6-month subscription to MyLittleBox or nothing at all.

But here the thing, instead of submitting one or two series of words, I have submitted six seven of them. They say love doesn't count the cost. I may have gone a bit over-the-top on this one...

If you ever felt like reading those six seven series of words, check them out & enjoy!

Parce que les souvenirs devraient être éternels

Ras-le-bol !

Comme quoi, il suffit de pas grand chose ^^

Tout est histoire de détente

Amertume d'une séparation

Fébrilité quand tu nous tiens...

L'ultime recours
Parce que parfois il n'y aplus rien d'autre à faire

(Updated: 04 November 2013)
Enregistrer un commentaire