26 oct. 2014

[Fr] De provocation et d’élégance ¤ [En] Of Provocativeness and Elegance

Capture Clip Libertine ¤ DVD Mylène Farmer Music Videos

[Fr]
[En]

Je me souviens d’une scène en temps très très longtemps où, pas plus haute que trois pommes assises, les fesses dans un fauteuil club bien douillet mais au tissu blanc à fleurs bien laid, je me déchirais les cordes vocales à chanter à tue-tête un refrain de Mylène Farmer :

Je je, suis libertine
Je suis une catin
Je je, suis si fragile
Qu'on me tienne la main
(Paroles de Laurent Boutonnat)

Je serais bien incapable de resituer cette scène dans le temps – une seule chose de sûre, c’était fin des années 80 début des années 90.
Evidemment, à cette époque-là, je ne comprenais pas vraiment ce que je chantais – on se gardait bien de m’expliquer les paroles – je savais juste que ça faisait sourire les adultes autour de moi. On se demande bien pourquoi.

Ce n’est que quelques années plus tard que, la curiosité aidant, je me suis mise à décortiquer les paroles un dictionnaire à porté de main. Un de mes instituteurs m'avait fait comprendre via La Corrida de Francis Cabrel qu'il pouvait il y avoir autre chose qu'une simple histoire derrière les paroles d'une chanson (cf. ici).

Première rencontre : les albums Cendres de LuneAinsi soit je… avec Libertine Sans contrefaçon.

I have this recollection of a scene in time long long ago where, not much higher than knee-high to a sitting grasshopper, the bottom snug and cosy in a large armchair with an ugly lining white and flowery,  I was hurting my vocal cords singing at the top of my lungs one of Mylène Farmer's chorus:

Li, li, li, libertine
I am a trollop
So, so, so frangible
Let’s my hand be held
(Adaptation of mine)

I would be quite unable to say when this scene took place – just one thing for sure, it was the late 80s or the early 90s.
Of course, at the time, I didn't really understand what I was singing – they were very careful not to explain the lyrics to me – I just knew I was making the adults laught around me. That's a wonder indeed.

It's only a few years later that, helped by curiosity, I've started to dissect the lyrics a dictionary within reach. One of my primary school teachers had taught me through La Corrida by Francis Cabrel that there could be something else other than a simple story behind the lyrics of a song (see here).

First encounter: the albums Cendres de Lune Ainsi soit je… with Libertine Sans contrefaçon.

Capture Sans Contrefaçon ¤ DVD Timeless 2013 Le Film
Chorégraphie de Mylène Farmer & Christophe Dauchand
Costume de Jean-Paul Gaultier

Dans de précédents posts, j’ai évoqué Charles Baudelaire, j’ai évoqué Edgar Allan Poe, mais je n’ai toujours pas évoqué Mylène Farmer (seulement nommée une fois).

Et pourtant… notre Belle Rousse est à l’origine de mon amour des mots. Comment ne pas découvrir le plaisir des mots à la lecture de ses paroles ?
Mon avis est biaisé, il faut l’avouer, je suis tombée amoureuse de sa voix à la toute première écoute.


Pas de meilleure école pour apprendre à lire entre les lignes. Pas de meilleure école pour apprendre qu’on peut aussi jouer avec les mots.

Première leçon : l’album L’Autre… avec Je t’aime mélancolie.

In my previous posts, I delt with Charles Baudelaire, I delt with Edgar Allan Poe, but I never delt with Mylène Farmer so far (only named her once).

And yet... our Lovely Readhead is the source of my love for words. How can the pleasure of words not be discovered at the reading of her lyrics?
I've gotta confess, I'm biased, I fell in love with her voice at the very first listening.



No better training to learn how to read between the lines. No better training to learn that words can also be played with.

First lesson: the album L’Autre… with Je t'aime mélancolie.

Laurent Boutonnat
Capture Bonus DVD Mylène Farmer Stade de France

Ceci dit, avant mes débuts tués dans l’œuf, je n’avais pas encore écrit une seule ligne. Je m’adonnais à l’époque au dessin d’avions de chasse ou de vaisseaux spatiaux futuristes.

La toute première ligne fut écrite à l’occasion d’un exercice d’initiation à la poésie en 6ème. On devait choisir 3 mots dans une liste de 50 et écrire tout un poème à partir de là.
That being said, before my first step nipped in the bud, I hadn't even written a single line yet. At the time, I devoted myself to drawing fighter planes or futuristic spacecrafts.

The very first line was written upon an introduction exercise to poetry in 6th grade. We had to choose 3 words out of a list of 50 and write a whole poem from there.


Cliquez sur l'image pour agrandir ¤ Clic on the picture to enlarge

Mon goût pour Mylène Farmer est sans conteste l’une des raisons pour lesquelles ce tout premier poème se révèle plutôt sombre.

Honnêtement, il y a du rythme, ça rime, mais ça ne casse pas trois pattes à un canard non plus. Et pourtant mon prof de l’époque m’avait accusé de plagiat. Si c’est vraiment le cas, si vous avez déjà lu un poème y ressemblant fortement, n’hésitez surtout pas à me l’indiquer. Je serais la première étonnée : à par les paroles des chansons de Mylène Farmer, je ne lisais pas de poésie.
Dur, dur de plagier dans ces cas-là, vous ne trouvez pas ?

Premier album passé en boucle : Anamorphosée avec Alice, L’instant X, Rêver.

En fouillant un peu, je devrais pouvoir retrouver le dessin du tout premier portrait du livret quelques part dans un carton… à côté d’une reproduction d’une peluche de Babar, roi des éléphants

‘Fin bref…
Indisputably, my fondness for Mylène Farmer is one of the reasons why this very first poem proves to be quite bleak.

Honestly, there is rhythm, there is rhyme, but it wouldn't set the world on fire either. And yet, my teacher of then accused me of plagiarism. If that is indeed the case, if you have ever read a poem that strongly resembled it, please do point it out. I would be the first amazed: besides the lyrics of Mylène Farmer's songs, I hadn't read poetry.
Tough act plagiarizing in this case, don't you think?

First album listened to over and over: Anamorphosée with Alice, L’instant X, Rêver.

With a little digging, I should be able to find the drawing of the very first portrait of the libretto somewhere inside a cardboard box... next to the reproduction of a stuffed Babar, King of the Elephants

Whatev'...


Ce n’est que quelques années plus tard que j’ai repris la plume, à la suite d’un exercice de style poétique en 1ère qui m’a valu un regard étonné du prof…
It's only a few years later that I took up my pen again, following an exercise in poetical style in 11th grade that owned me an astonished look from the teacher...

Cliquez sur l'image pour agrandir ¤ Clic on the picture to enlarge

… avant de découvrir Les Fleurs du Mal de Charles Baudelaire. Le poème A une passante m’a tant parlé que j’en ai vraiment repris la plume et la lecture du recueil en entier. Au premier vers, le poème L’horloge m’était étrangement familier :
Horloge ! dieu sinistre, effrayant, impassible
Ca ressemblait bizarrement à du Mylène Farmer, sauf que bon, c’était plutôt l’inverse.

Retour aux sources avec l’album Ainsi soit je… avec L’Horloge & Allan.


... before discovering The Flowers of Evil by Charles Baudelaire. The poem To a Woman Passing-By spoke so much to me that I really took up my pen again and resumed reading the entire collection. At the first line, the poem The Clock sounded eerily familiar:
Horloge ! dieu sinistre, effrayant, impassible
It strangely resembled Mylène Farmer's work, well, except that was more like the opposite.

Return to the roots with the album Ainsi soit je… with L’Horloge & Allan.

Capture Je te dis tout¤ DVD Timeless 2013 Le Film
Mylène Farmer accompagnée au piano deYvan Cassar

FarmerBaudelairePoe.
Trois noms indissociables.

Plaisir des mots.
Plaisir d’écrire.
Plaisir du français et de l’anglais.

Seulement si Baudelaire et Poe n’ont eu qu’une reconnaissance posthume pour leur œuvre respective, ce n’est pas le cas de Mylène Farmer qui refuse la moindre récompense prestigieuse, y compris la Légion d’Honneur, le mannequin de cire à son effigie ou encore les quelques gouttes d’encre noyées au milieu d’un florilège de noms.

Au nom de Mylène Farmer on associe aussi ceux plus contemporains de Laurent Boutonnat (son binôme de toujours), François Hanss, Christophe Danchaud, Yvan Cassar ou encore Jean-Paul Gaultier, pour ne citer qu’eux.

Mylène Farmer, c’est aussi des concerts grandioses, des clips chiadés, une com’ étudiée, une artiste à part entière qui a su traverser les décennies sans se perdre.

Mylène Farmer, c’est surtout une voix d’ange déchu, un monstre sacré qui humanise d’une simple caresse des robots danseurs – ses « filles » – et fait rêver… et pourtant je ne suis pas une fana des robots, loin de là.
Farmer, Baudelaire, Poe.
Three indissociable names.

Pleasure of words.
Pleasure of writing.
Pleasure of French and English languages.

Only now, if Baudelaire and Poe only had posthumous recognition for their respective works, that's not the case of Mylène Farmer who refuses each and every prestigious rewards, including the Legion of Honour, the wax mannequin bearing her effigy or even the couple of ink drops lost in a crowd of names.

To the name of Mylène Farmer, the more contemporary ones of Laurent Boutonnat (her lifelong partner), François Hanss, Christophe Danchaud, Yvan Cassar or even Jean-Paul Gaultier are associated, to name but a few.

Mylène Farmer, it's also spectacular concerts, polished clips, a carefully designed communication, a full-fledged artist who was able to get through decades without losing herself.

Mylène Farmer, it's also and foremost the voice of a fallen angel, a legend whose simple stroke humanizes dancing robots – her “girls” – and the stuff dreams are made of... and yet I'm not a big fan of robots, far from it.


Interlude de Timeless 2013, arrangement de Schubert par Yvan Cassar,
Robots danseurs made in RoboLounge & Philippe Stegemann

Ma suite de mots s’intitule Rêve…

Si des fans de la Reine du Silence se perdent ici et y voient une sérieuse allusion à sa chanson Rêver, je pourrais difficilement le nier. Elle se veut même hommage à l’artiste.

My series of words is entitled Rêve…

If fans of the Queen of Silence got lost here and see in it a heavy allusion to her song Rêver, I couldn't possibly deny it. It's even supposed to be a tribute to the artist.
Enregistrer un commentaire